De l’étable au bijou de vacances chic

En été 2016, Ralph et Carmen Weber ont fait l’acquisition à Savognin d’une ancienne maison dotée d’une étable. Immédiatement, d’innombrables idées surgissent pour réaliser la maison de vacances de leurs rêves. Dans la pratique: en tant que propriétaires de l’entreprise «Die Bau Profis», ils ont pu prendre en charge eux-mêmes la rénovation, de la planification à l’exécution. C’est ainsi qu’est apparu un véritable bijou de construction où dominent le bois, l’ardoise et le verre. En outre, une grande importance a été accordée au bois massif en y intégrant au préalable, partout où cela était possible, de larges pans de vieux bois restauré.

Une progression réjouissante

Dans le cadre d’un tel projet, il faut naturellement recourir à un électricien le plus tôt possible dans la phase de planification. Cela s’impose en particulier lorsque les plans évoluent au fil du temps. Au départ, seule une partie de l’objet devait être assainie. Mais dans le courant de la planification dynamique, il a été presque entièrement vidé et réaménagé. Alex Wettstein, propriétaire de l’entreprise d’installation électrique mandatée, Electro Wettstein SA, connaît les défis du projet: «A la base, il s’agissait juste de suspendre deux lampes – mais en avançant dans le projet, de nouveaux besoins sont apparus. Il fut soudainement question d’un éclairage LED; alors il est devenu clair que pour réaliser ces nouvelles idées, il fallait de préférence recourir à un système de gestion de l’éclairage, ce qui nécessite ensuite une connexion intelligente comme KNX, qui permet de mettre en réseau tous les appareils de la maison et de les commander de manière centralisée. En outre, ce système BUS est flexible et se prête sans problème à une extension.»

Une question de flexibilité

Les clients ont rapidement été convaincus de la solution. En effet, de l’extérieur, on ne remarque aucune différence par rapport à une installation traditionnelle – on a pourtant la garantie que derrière les murs, tout fonctionne de manière irréprochable. Et du point de vue des coûts également, l’investissement en a valu la peine: «Rétrospectivement, cette option était même meilleur marché. Sinon j’aurais dû au cours du projet tirer péniblement des fils. Sur ce point, lorsque de nouvelles idées surgissent subitement, il manque la flexibilité nécessaire. Cela aurait été dommage et irréfléchi de miser sur des installations classiques pour un tel projet.»

D’importants détails

Le résultat est concluant, car avec DALI, le protocole de commande de la lumière, lequel est compatible avec KNX, il est possible de régler l’éclairage dans toute la maison. 14 groupes de lumière avec environ 40 luminaires, parmi lesquels des bandes LED variables ou alors des plafonniers encastrés extra-plats, permettent de mettre en scène avec vivacité des détails tels que les cerfs et les bouquetins incrustés au laser dans le bois. La généreuse salle de bain aussi est éclairée par de nombreuses diodes et il est même possible d’éclairer la main courante. L’effet déployé par les espaces généreux et ouverts sur les trois étages est soutenu par une lumière indirecte qui n’éblouit pas. «L’éclairage s’harmonise merveilleusement avec le vieux bois; il en résulte une ambiance lumineuse très spéciale. Tous les éclairages sont variables et il est aisément possible à l’avenir d’intégrer une commande par smartphone.»

Bien réglé, bien chauffé

Outre l’éclairage, l’installation de chauffage a également été entièrement remise à neuf. Elle est désormais commandée par radio via le système domotique Synco Living. Grâce au réglage par pièce, chaque espace peut être chauffé individuellement en fonction des besoins des habitants. «Le système est quasiment prédestiné pour que l’on puisse effectuer une modernisation dans une vieille maison sans grandes complications», commente Alex Wettstein.

Equipé pour des besoins en évolution

La famille Weber apprécie que le chauffage et la lumière soient connectés entre eux et commandés de manière centralisée. Mais que se passe-t-il si les propriétaires souhaitent de nouvelles fonctions domotiques au cours des prochaines années? Tel est en fait l’atout essentiel de l’extension actuelle, car l’installation électrique est très bien préparée pour d’éventuelles mises à niveau futures. Grâce aux gaines vides pour l’électricité, le KNX et le LAN, il est possible de procéder aux câblages correspondant sans difficultés – des extensions sont ainsi possibles sans problèmes. La surveillance à distance via le serveur web de Synco Living ou le couplage du chauffage avec des capteurs météorologiques pour une commande économe en électricité sont également envisageables. La commande de la lumière ou de scénarios lumineux entiers par smartphone seraient aussi aisément possibles, de même que l’intégration d’un système audio ou d’appareils multimédias.    

A l’issue de la transformation complète, le constat est clair: la décision d’opter pour une Smart Home était la bonne. De la sorte, la maison dispose dorénavant de la technique la plus moderne et est parfaitement équipée pour des besoins en évolution constante. Pour l’instant, la famille Weber se sent parfaitement à l’aise dans son nouveau bijou… qu’elle appelle déjà affectueusement son «second chez-soi».

Fermer l’article
07 octobre 2019
Cet article pourrait aussi vous intéresser