Introduction dans le thème du Smart Home: voici les points importants

La notion de «Smart Home» est aujourd’hui sur toutes les lèvres, mais que signifie-t-elle exactement? Est qualifié de «smart» tout ce qui décharge d’un travail – une tondeuse à gazon robotisée par exemple. Lorsque le système d’arrosage s’interrompt en plus pendant la tonte de la pelouse, cela mérite le qualificatif de «smarter», car les deux appareils communiquent entre eux. Il s’agit donc d’une question de degré:  plus les différentes fonctions et les équipements sont interconnectés entre eux, plus la maison est «smart». Dans cette perspective, il est important d’avoir un plan précis en tête: que doit pouvoir accomplir la maison? Qu’est-ce qui fait sens ? Qu’est-ce qui n’en fait pas? A ce propos, il est vivement recommandé de demander conseil à un électricien le plus tôt possible.  

Anticiper pour rester flexible

Et si l’on est encore indécis après l’entretien avec un professionnel sur le degré de «smart» d’une nouvelle construction ou d’une rénovation, il convient de procéder à une installation «Smarthome ready», de telle sorte que l’équipement de base possède toutes les composantes permettant une extension future.

L’intégralité du trafic des données transite par un câble BUS et les différents équipements sont reliés par KNX. L’habitant de la maison ne s’en aperçoit presque pas. Il est alors simple de moderniser et d’étendre le système ultérieurement. Un autre aspect important est la sécurité: grâce au câblage, les données restent dans la maison et ne sont pas transférées quelque part sur un serveur.

N’économisez pas au mauvais endroit

De nombreux préjugés à l’encontre de telles installations alimentent les conversations. Beaucoup de gens s’imaginent qu’une «Smart Home» comporte une foule de gadgets et qu’un tel système coûte très cher. Sur la base de ces préjugés, ils se décident souvent pour des installations traditionnelles, c’est-à-dire pour des standards vieux de 40 ans. Bien sûr, de prime abord, on économise de l’argent – mais si vous souhaitez plus tard moderniser et étendre votre installation, cela coûte d’autant plus cher. En effet, le volume de travail nécessaire et les coûts sont alors beaucoup plus élevés. Qui investit un peu plus au départ garde toutes les options ouvertes pour la suite.

Surcoûts modérés

Souvent, les coûts initiaux importants effrayent les gens et les détournent des nouvelles technologies. Mais en réalité, quel est vraiment le niveau des coûts? Si l’on se base sur l’expérience des professionnels, les coûts supplémentaires d’une installation «Smarthome ready» se montent à environ 10% – 15% par rapport à une installation traditionnelle. Comparé à toutes les possibilités offertes dans le futur, ces coûts ne sont pas très importants. On oublie souvent que les besoins peuvent évoluer rapidement. En outre, une maison dotée de la technique la plus récente conserve une valeur nettement plus élevée. En résumé: «Smarthome ready» offre une plus-value significative pour des coûts négligeables.

De quelle technique a-t-on besoin?

Il incombe à chacun de décider s’il a besoin – et s’il souhaite se doter – d’une Smart Home. Mais avant d’opter pour une installation traditionnelle, il faut être conscient que l’électronique est la norme depuis longtemps dans d’autres domaines. Par exemple dans l’industrie automobile : presque toutes les voitures disposent aujourd’hui d’un système électronique d’ouverture des vitres et il ne viendrait à l’idée de personne de remettre cela en question, même si une manivelle ferait aussi très bien l’affaire. Pourquoi en irait-il autrement dans le domaine du bâtiment? C’est pourquoi nous conseillons : autant de technique que nécessaire – et celui qui souhaite davantage peut moderniser. Les solutions flexibles avec des possibilités de connectivité sont donc avantageuses. Mais en résultera-t-il au final une installation domotique complète? La décision incombe au propriétaire. A partir du moment où les immeubles disposent d’une connexion numérique, il est possible après coup de les programmer aisément en mode «smart».

Efficience énergétique future

Outre le confort, le potentiel d’économies d’énergie constitue un argument supplémentaire pour réfléchir à une technique de maison connectée. Plus la maison est smart, plus ce potentiel est élevé. Avec une bonne régulation, on économise aisément 30% des frais de chauffage. Si le dispositif d’ombrage est intégré, ce chiffre s’accroît encore. Et si on y ajoute une installation photovoltaïque, il est même possible de produire une partie du courant soi-même. Et en reliant l’ensemble à une station météorologique, la chaudière chauffe prioritairement lorsque le soleil brille. On atteint vraiment le nec plus ultra de l’efficience énergétique!

Fermer l’article
11 novembre 2019
Cet article pourrait aussi vous intéresser