Planifier une bonne lumière

Lorsqu’on se promène dehors le soir en hiver et que l’on jette un coup d’oeil dans les habitations, on remarque que certains intérieurs ne jouissent pas d’une atmosphère agréable. Le plus souvent, la faute en revient à un éclairage mal choisi. Quand les parois sont peintes en blanc et qu’un plafonnier diffuse une lumière blanche, on a l’impression de se trouver dans la salle d’attente d’une gare.

Un bon éclairage apporte non seulement la clarté au foyer mais influence aussi le style de la maison. Le design et le type de luminaires jouent certes un grand rôle, mais l’emplacement dans la pièce, la teinte de la lumière et l’intensité nécessaire ou souhaitée sont tout aussi importants. La lumière remplit dans le domaine de l’aménagement une fonction équivalente aux souliers, à la ceinture ou au sac à main dans le style vestimentaire personnel. Elle crée une dynamique entre l’architecture des espaces et l’agencement intérieur. Elle capte le regard et fait en sorte que l’effet optique global paraisse moderne, convivial, classique ou dynamisant.

Une bonne planification est incontournable

Une planification minutieuse avant l’installation, le réagencement d’une maison ou d’un appartement permet d’éviter des déceptions et le cas échéant d’onéreux travaux d’améliorations futurs. Car s’agissant en particulier de luminaires installés de manière fixe, il est particulièrement important d’établir un plan mobilier, de même que de réfléchir de manière approfondie à l’emplacement de chaque élément d’aménagement à installer afin d’aboutir à une solution d’éclairage individualisée. Les trois questions essentielles à aborder absolument avec un électricien sont: où a-t-on besoin de lumière? Quel but doit remplir la lumière? Quelle clarté doit avoir la lumière pour atteindre ce but? La lumière indirecte par exemple favorise un doux bien-être, la place de travail, en revanche, doit bénéficier d’une lumière très claire et ciblée.

Un bon éclairage remplit trois fonctions: orientation de base, soutien aux yeux lors de tâches visuellement difficiles et création d’une atmosphère. Pour un sentiment de bien-être approprié, il importe de trouver un équilibre entre éclairage à fort contraste et éclairage à faible contraste, ce qu’il est possible d’atteindre par un mélange de trois sources: éclairage de fond, lumière d’accentuation et éclairage de travail.

  • Eclairage de fond
    Eclairage de fond
  • Lumière d’accentuation
    Lumière d’accentuation
  • Lumière de travail
    Lumière de travail

Eclairage de fond

L’éclairage indirect confère à l’espace une atmosphère douce et agréable. Il n’éblouit pas, projette peu d’ombres et se répartit de manière uniforme dans toute la pièce. Une lumière indirecte a un effet calmant, mais fatigue davantage les yeux. C’est pourquoi on ne devrait utiliser cette lumière que là où cet effet est souhaité. Par exemple là où les éléments stylistiques d’un espace doivent être mis en exergue avec discrétion. Une lumière diffuse via des bandes LED souligne par exemple discrètement des moulures en stuc.

Lumière d’accentuation

Une pièce éclairée uniquement avec de la lumière indirecte peut susciter une certaine lassitude. C’est pourquoi on prendra soin de créer de la variété ponctuellement avec des lampes supplémentaires. On peut ainsi mettre en valeur de manière élégante des images, un meuble ou les pièces d’une collection. Outre de simples projecteurs, des luminaires décoratifs sont également adéquats.

Lumière de travail

Une bonne lumière dans les lieux de travail est également très importante. Des projecteurs sont parfaits à la cuisine pour créer une lumière ciblée et favorisant les contrastes. Pendant la lecture ou le travail au bureau, la source lumineuse doit être disposée latéralement afin de ne pas éblouir. Les lampes sur pied sont adéquates.

Fermer l’article
12 novembre 2018
Cet article pourrait aussi vous intéresser