Protégé en un éclair

La foudre est probablement l’un des domaines de la sécurité réunissant le plus grand nombre de mythes. Raison pour laquelle les conseils d’un électricien spécialisé sont plus que jamais nécessaires. Cela permettra au propriétaire d’une maison d’éviter les malentendus et erreurs. Chaque année en Suisse, la foudre frappe 200 000 fois, et pas toujours en des endroits inhabités. Elle frappe également des zones habitées et peut provoquer d’importants dégâts matériels, voire même s’avérer mortelle pour les habitants.

Quand la foudre frappe un bâtiment...

La foudre dégage une intensité de 100 000 volts et une température pouvant culminer au niveau invraisemblable de 30 000 degrés Celsius. L’ampleur du dommage dépend étroitement du matériel frappé par la foudre. Si la foudre frappe un matériel faiblement conducteur d‘électricité – par exemple une poutre en bois humide – le liquide contenu s’évapore de manière explosive. Le bois est littéralement déchiqueté et on imagine l’étendue du sinistre dans une maison en bois rustique. En revanche, avec un paratonnerre, lequel est constitué d‘un matériel hautement conducteur, le courant est dévié de manière sûre jusqu’à la mise en terre. Si un paratonnerre ne peut empêcher la foudre de frapper, il évite les graves conséquences qui en découlent.

...un paratonnerre protège les habitants

Les dommages causés aux bâtiments par la foudre se chiffrent chaque année en millions de francs. Et sans paratonnerre, le bilan serait nettement plus élevé. Les coûts d’une installation de protection contre la foudre pour une maison individuelle se montent en moyenne à 1-2% de la valeur d’assurance de l’immeuble*. Le montant peut varier en fonction du bâtiment et du matériel utilisé. Lors d’une nouvelle construction, la mise en terre sera directement intégrée aux fondations. Votre électricien de confiance peut vous conseiller sur ce point important de manière fiable et faire appel à sa grande expérience. Son savoir-faire contribue à élaborer la solution idéale.

*Source GVB

Fermer l’article
30 septembre 2015
Cet article pourrait aussi vous intéresser