On recense chaque année en Suisse quelque 200 000 coups de foudre. Outre le danger considérable pour les personnes et les animaux, la foudre cause des dommages aux bâtiments et à d’autres objets de valeur. Il vaut la peine de prendre des mesures de prévention – en confiant l’installation du système paratonnerre à un professionnel.

Confortablement installé dans son salon, qu’y a-t-il de plus fascinant que d’observer les éclairs zébrant le ciel, ponctués par le fracas du tonnerre? Hélas, ce spectacle naturel n’est pas sans danger: selon une statistique de l’Assurance Immobilière Berne (GVB), un dégât d’incendie sur trois est causé par la foudre. Il est d’autant plus important de disposer d’un système de protection contre la foudre et d’une mise à terre, afin de protéger de manière fiable aussi bien la famille que le bâtiment et les appareils électroniques.

Bien assuré – bien protégé

Environ 90% des logements en Suisse ne sont pas suffisamment assurés contre la foudre – cela tient au fait que la loi n’impose pas de protection contre la foudre pour les bâtiments d’habitation privés. Dans de nombreux cantons, les assurances immobilières contribuent aux coûts d’installation des systèmes paratonnerre installés sur une base volontaire – que ce soit sous forme de prise en charge des coûts ou de réductions de primes.

Dériver la foudre…

La première étape en vue d’empêcher les dégâts engendrés par la foudre est l’installation d’un «Lightning Protection System » (LPS). Dans le langage courant, on parle tout simplement de paratonnerre. Un LPS se compose pour l’essentiel de trois composants: un capteur en forme de filet pour attirer le coup de foudre, des conducteurs écoulant de manière sûre l’énergie du toit vers le sol, et une mise à terre pour disperser l’énergie dans le sol sans causer de dégâts. La mise à terre se compose soit d’une boucle en fil métallique enfouie à environ 70 cm de profondeur et au moins à 1 mètre du bâtiment, soit d’un feuillard métallique bétonné dans les fondations du bâtiment – on parle dans ce cas d’une électrode de terre de fondation.

…et limiter la tension à l’intérieur

En attirant la foudre et en la dérivant de manière contrôlée, des dégâts importants aux bâtiments sont la plupart du temps évités. Mais ce que beaucoup de propriétaires ignorent, c’est qu’il est nécessaire d’équiper le bâtiment d’une protection intérieure contre la foudre pour se prémunir contre les dégâts de foudre indirects. A défaut, un coup de foudre suffit à mettre le téléviseur hors service ou à détruire irrémédiablement les belles photos de vacances. Le système intérieur de protection contre la foudre est capable de réduire sensiblement les risques de tension excessive au moyen d’un dispositif de protection contre les surtensions. Pour un coup de foudre d’une tension de 20 kilovolts, seuls un à trois kilovolts sont transférés.

Un conseil salutaire

Toute nouvelle construction devrait posséder un système de protection contre la foudre. Les coûts se montent à environ 0,5%* des coûts de construction – un investissement en faveur de la sécurité qui en vaut la peine. Et sur les bâtiments plus anciens, il est également possible d’installer a posteriori un dispositif de protection contre la foudre. Il est important de recourir à un conseil professionnel afin de trouver la solution idéale pour soi-même et son logement. L’électricien connaît les mesures de protection possibles et réalise une installation conforme et adéquate à tous égards. Ainsi, vous pourrez voir arriver le prochain orage sans inquiétude et vous réjouir pleinement du spectacle du ciel.

 

Sources:
Assurance Immobilière Berne
Association des propriétaires fonciers

Fermer l’article
13 janvier 2020
Cet article pourrait aussi vous intéresser