La protection de vos bien matériels

On dénombre quotidiennement 113 cambriolages – une moyenne recensée par l’Office fédéral de la statistique. Une réalité qui incite vivement à réfléchir aux moyens de sécuriser sa maison. Des mesures simples compliquent déjà singulièrement la tâche des cambrioleurs potentiels. Avant d’envisager des systèmes de surveillance raffinés, il importe d’examiner de près la maison et les points d’entrée possibles. Les portes du balcon et de la cave ainsi que les fenêtres sont par exemple souvent mal sécurisées. Il suffit parfois d’une protection mécanique: par exemple un verrouillage multipoint pour les portes ou un simple panneau de bois. On peut aussi doter les fenêtres de poignées verrouillables, de ferrures et de verre de sécurité, autant de dispositifs qui entravent les cambrioleurs de manière décisive.

Détecteurs de mouvements pratiques

Les détecteurs de mouvements constituent un moyen simple et efficace d’empêcher les effractions. Dès qu’une source de chaleur s’approche de la maison, un capteur allume la lumière. Dans des bâtiments industriels, cet effet peut même être renforcé par un éclairage de choc qui donne l’alarme à l’aide d’une lumière extrêmement claire et stroboscopique. La lumière normale suffit déjà dans de nombreux cas à mettre les voleurs potentiels en fuite. Lors de l’installation, il faut veiller à positionner les capteurs autour de la maison de manière à ce qu’il n’y ait pas d’angles morts. Il convient aussi de régler correctement le rayon afin que les passants ou les voitures circulant dans la rue ne déclenchent pas la lumière depuis l’extérieur de la propriété.

De la simulation de présence aux minuteries

La simulation de présence est un moyen efficace pour dissuader les cambrioleurs. A cet effet, on peut se munir d’une simple minuterie: elle enclenche la lumière de manière aléatoire, ce qui donne l’impression que la maison est habitée. Cette méthode est économique et rapidement installée – mais les intrus déterminés devineront rapidement qu’il s’agit d’une ruse.
Pour des absences prolongées, il est donc préférable de miser sur les systèmes de sécurité encore plus raffinés. A l’inverse d’une simple minuterie, outre la lumière, les stores, appareils média et jets d’eau sont aussi actionnés. Il est même possible de simuler le scintillement d’un téléviseur avec un «fake». Le système enregistre les habitudes des occupants et les reproduit de manière particulièrement crédible en leur absence. Il est par conséquent difficile, même pour des cambrioleurs avisés, d’évaluer la situation. Afin de trouver la combinaison idéale pour ses besoins personnels, il vaut la peine de recourir au conseil d’un électricien, lequel connaît les mesures de défense adéquates pour chaque spécificité architecturale.

La vidéosurveillance

Tant les grands hôtels que les bâtiments industriels misent depuis longtemps sur la vidéosurveillance –de tels systèmes sont également de plus en plus souvent adoptés dans les ménages privés. Et cela n’est pas étonnant. En effet, en cas de cambriolage, non seulement ces caméras dissuadent les filous, mais elles fournissent aussi des preuves précieuses dans le déroulement de l’enquête. Pour une protection efficace, une ou plusieurs caméras équipées de détecteurs de mouvements sont placées à des endroits stratégiques de la maison. Quand le système détecte un mouvement, la caméra commence à enregistrer les images; la plupart des caméras possèdent un système de vision nocturne pour enregistrer également dans l’obscurité. En combinaison avec un interphone, la surveillance vidéo offre une protection optimale et est par ailleurs facile à utiliser pour le propriétaire de la maison. Ainsi, chaque visiteur peut être aperçu avant qu’il n’entre dans la maison. En cas de doute ou si la visite est inopportune, la porte restera tout simplement fermée. Cette sécurité supplémentaire est d’autant plus importante dans des foyers avec des enfants. Certains types de caméra sont couplés au dispositif d’alarme.

Dispositif d’alarme

A elle seule, une alarme ne peut empêcher un cambriolage – mais tout comme la surveillance vidéo et le détecteur de mouvements, elle a un effet dissuasif: grâce à une sirène extérieure bien visible et des signaux d’alarme optiques et acoustiques, les cambrioleurs réfléchiront à deux fois avant de s’aventurer à l’intérieur. Il arrive fréquemment que deux systèmes soient combinés dans une alarme: un détecteur de mouvements et des barrières lumineuses surveillent l’intérieur et enregistrent chaque mouvement. A l’extérieur, les portes et fenêtres sont surveillées par contacts magnétiques ou capteurs de chocs. Et qui possède un système Smart Home peut y intégrer son installation d’alarme et l’adapter encore plus précisément à ses besoins personnels.

De quel type de protection ai-je besoin?

Les besoins en matière de prévention des cambriolages sont divers. S’agit-il de prévenir les potentiels cambriolages spontanés? Ou possédez-vous une collection d’art de valeur qui pourrait attirer les voleurs ? En premier lieu, il s’agit d’envisager les mesures constructives et ensuite d’investir dans une installation d’alarme.
Lors d’une nouvelle construction ou d’une rénovation, il vaut la peine d’examiner aussi la problématique de la sécurité dans la planification. Un grand nombre de solutions sont simples à réaliser – prenez conseil dès le départ auprès d’un électricien. Investir dans la protection des cambriolages vaut indéniablement la peine. Un sentiment de sécurité ne se mesure pas en argent, mais apporte un avantage tangible: davantage de qualité de vie.

Fermer l’article
02 septembre 2020
Cet article pourrait aussi vous intéresser