Logements pour seniors: c’est à la maison qu’on se sent le mieux

Concours

Gagnez un week-end dans un hôtel Sunstar

Un grand nombre de personnes âgées souhaitent rester aussi longtemps que possible à leur domicile, confortablement et en sécurité. Un désir qui peut se concrétiser par une combinaison de planification anticipée, de mesures constructives et de technique de maison intelligente. Vous découvrirez ci-après comment les seniors peuvent trouver le moyen de se faciliter la vie quotidienne et de gagner en indépendance.

Le constat est connu: on vit toujours plus longtemps. La Suisse affiche actuellement l’une des espérances de vie les plus élevées au monde, soit près de 84 ans, selon l’Office fédéral de la statistique. On estime que dans 20 ans, un habitant sur quatre en Suisse aura atteint l’âge de la retraite. Et dans ce groupe, le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans aura doublé; elles représentent d’ailleurs le groupe de population enregistrant la plus forte croissance. Et ce n’est pas tout: les personnes âgées demeurent plus longtemps en bonne santé. En 2018, seuls 6 % de tous les seniors vivaient dans un home. Vieillir en bonne santé dans son environnement habituel constitue donc un besoin impérieux. Divers technologies et équipements apportent une aide et un soutien conséquents dans ce but.

Sans barrière, telle est la priorité

Les appartements au rez-de-chaussée ou disposant d’un ascenseur sont particulièrement adaptés aux personnes âgées. L’ascenseur doit être suffisamment spacieux pour laisser entrer un déambulateur ou une chaise roulante. Mais il est aussi possible de vivre dans sa propre maison individuelle en remplaçant les marches menant à la porte d’entrée par une rampe, de même que d’installer un ascenseur d’escalier pour éviter les marches et monter sans difficulté. Il convient d’aménager un environnement sans barrière: pièces, terrasses et balcons doivent être atteignables et utilisables confortablement, de même que les objets de la vie quotidienne. Et il faut également penser à aménager l’appartement de manière à pouvoir le nettoyer simplement.

Confort d’utilisation de la salle de bain et de la cuisine

Peu importent l’âge ou dans quel état de santé on se trouve: le plaisir de prendre un bain ou de cuisiner ne devrait pas être altéré. Dans la salle de bain, des poignées pour se tenir, par exemple au-dessus de la baignoire, sont très utiles; de même, les bandes ou nattes antidérapantes diminuent le danger de glisser. Pour entrer et sortir de la baignoire, il existe des marchepieds spéciaux; pour s’asseoir, on trouve des cadres de siège réglables – également appelés élévateurs de baignoire. Il est également utile, s’il est possible d’actionner toute la robinetterie d’une seule main, de sorte que la seconde main soit toujours libre pour se tenir en équilibre.

Lors de la planification d’une cuisine sans barrière, il convient de veiller à ce que tous les appareils soient facilement atteignables. Cela signifie notamment que le fourneau, l’évier et le plan de travail puissent être utilisés en position assise. Quant au four, il est nettement plus confortable – et ménage le dos – lorsqu’il est disposé à la hauteur du plan de travail plutôt que dans sa position usuelle, sous le fourneau. Il en va de même pour le frigo et le lave-vaisselle. Afin d’éviter les mouvements acrobatiques et de se courber pour saisir l’ustensile adéquat, il importe de recourir à des placards complètement extractibles. Quant aux placards supérieurs, il vaut mieux les installer, selon les besoins, à mi-hauteur ou avec un dispositif d’abaissement. En outre, choisir judicieusement les appareils augmente encore la sécurité: par exemple, une cuisinière à induction chauffe uniquement les casseroles, et non les plaques. Et si vous avez oublié d’éteindre la cuisinière, elle le fera toute seule par un dispositif reconnaissant qu’il n’y a pas de casserole sur les plaques. Tout danger d’incendie est ainsi écarté.

Des capteurs pour les seniors

On entend souvent, et à tort, que les applications domotiques sont réservées avant tout aux personnes jeunes, très au courant de la technique. En fait, une technique de maison intelligente recèle un immense potentiel pour les personnes âgées. Des scénarios programmables prodiguent un soutien bienvenu aux habitants dans la vie quotidienne et se chargent même d’appeler de l’aide automatiquement en cas d’urgence. Grâce à des interrupteurs «Panique» placés à des endroits stratégiques, toutes les lumières et les systèmes d’alarme sont activés sur simple pression d’un bouton. Autre avantage: le système d’alarme des proches, du personnel soignant ou des services de secours peut également être inclus.

Il existe un autre assistant invisible, à savoir une natte sensitive placée à côté du lit. En posant le pied sur la natte lorsqu’on se lève pendant la nuit, on allume automatiquement la lumière dans la salle de bain. Ainsi, on se rend aux toilettes confortablement et en sécurité. Il est aussi possible de commander aisément l’ouverture de la porte grâce à la domotique: lorsque quelqu’un sonne à la porte, la caméra filmant l’entrée transmet l’image en direct sur une tablette qui se trouve à l’intérieur de l’appartement. S’il s’agit d’une visite attendue, un simple balayage avec le doigt suffit à déverrouiller la porte.

Construire pour les seniors… et pour tout un chacun

Tôt ou tard, chaque propriétaire d’appartement ou de maison se demande comment il souhaite passer ses vieux jours. Celui qui sait aujourd’hui déjà qu’il souhaite demeurer aussi longtemps que possible dans son logement serait bien avisé de prendre suffisamment tôt quelques dispositions. Par exemple, lors d’une nouvelle construction ou d’une rénovation, prévoir des gaines vides en suffisance afin de pouvoir ultérieurement mettre en place des équipements domotiques, aisément et à moindres coûts. Et même si les plans devaient changer: investir dans un logement sans barrière vaut de toute façon la peine. En effet, des seuils surélevés et des encadrements de porte étroits constituent des obstacles pour les personnes âgées autant que pour les jeunes parents avec une poussette ou les personnes à mobilité réduite. La valeur d’un logement sans barrière s’apprécie d’autant, en particulier lorsqu’il est équipé d’une technique de maison intelligente. Vous pouvez vous adresser à votre électricien: il connaît les solutions possibles et comment les mettre en œuvre efficacement – des simples capteurs à une commande de la maison entièrement automatisée.

Fermer l’article
07 décembre 2020
Cet article pourrait aussi vous intéresser